Matinée au Haras

Initiée par la fédération des éleveurs, cette rencontre sur le terrain a pour objectif d’informer les décideurs politiques locaux et régionaux sur l’importance de la filière cheval.
La fédération des éleveurs avait déjà eu l’occasion d’organiser ces rencontres intitulées « Matinée au Haras » dans d’autres régions et c’était donc au tour du Centre-est et plus précisément de Cercy la Tour de recevoir cette manifestation le vendredi 15 septembre.

La journée a débuté par la visite de l’élevage Thierry Cyprès situé à Montigny sur Canne. Journée ensoleillée pour ce rendez vous qui a permis à de nombreux néophytes une découverte complète du processus d’élevage d’un cheval de course, de sa conception jusqu’à son départ pour l’entraînement.

Puis, timing serré oblige, les élus étant par définition des gens très occupés ! Le convoi s’est rendu au Haras de Cercy pour une visite des installations et une présentation des étalons.
Avant le repas, offert par la fédération des éleveurs dans les locaux du Haras, Loïc Malivet président de la fédération a dressé un bilan du monde des courses en FRANCE et souligné l’important enjeu économique de la filière cheval (180.000 emplois).
Jacques Cyprès, président de la Scaecc, a quant à lui pris la parole pour mettre en valeur également l’activité « cheval » prépondérante de notre département ; l’une des raisons du développement de la coopérative du Haras de Cercy qui correspond à la demande de nombreux éleveurs.

Parmi les personnalités politiques présentes, les 2 députés de la Nièvre (LREM) ont pu exprimer leur vision de ce secteur méconnu.

Mme Perrine Goulet et M. Patrice Perrot ont affirmé leur souhait de soutenir et encourager une belle diversification de l’agriculture locale.
La présidente de la Comcom, Mme Dominique Joyeux s’est félicitée de la réussite indéniable de l’élevage équin qui conduit à de belles réalisations et génère de l’emploi dans une région rurale.
Le Maire de Cercy la Tour, Mr Sébastien Descréaux, conscient de l’impact économique pour la Nièvre, territoire historique de l’élevage AQPS notamment, selon lui un patrimoine à faire découvrir, s’engage à œuvrer pour cette reconnaissance.
Également présents M. Michel Mulot, conseiller départemental et M. Patrice Joly, Président du Conseil Départemental, arrivé sur le tard ; des représentants de la mairie de Nevers et de Moulins, Mr Stéphane Bénédit en charge du tourisme nivernais, la directrice de la DDT etc…

Ce 15 septembre restera aussi la date de l’acquisition de toutes les installations et le foncier par la Scaecc, la page Haras Nationaux est définitivement tournée et le Haras de Cercy devient complètement autonome.

Merci à tous ces décideurs politiques de nous avoir consacré une partie de leur précieux temps et espérons qu’ils sauront défendre notre filière en haut lieu.

Article France Sire