Sainte Candy, le premier joyau de Jeu St Eloi

En ces longues semaines de confinement, il fait bon se replonger dans les premières épreuves de la saison à Auteuil et Compiègne, avec notamment les premières compétitions pour les 3 ans.

Dans cette promotion, Sainte Candy, fille de Jeu St Eloi, a été la plus impressionnante pour le moment. Elle a gagné très plaisamment le Prix Auricula, première course pour les pouliches de 3 ans à Auteuil. Son entraîneur François Nicolle la tient en haute estime ayant déclaré à la presse: »C’est une pouliche que nous avons toujours estimée et que nous aimons beaucoup. Je pense que c’est une très bonne pouliche et qu’elle a de la marge. »

Sainte Candy a été élevée dans les Pyrénées Atlantiques par Jean Contou-Carrere et Yves Broca, qui ont tout de suite fait confiance au débutant d’alors Jeu St Eloi. Sainte Candy est le premier vainqueur de Jeu St Eloi pour son deuxième partant. Le premier a été également une femelle : Villa Florentine, troisième du Prix d’Essai des Pouliches à Compiègne.

Sainte Candy est particulièrement bien née puisqu’elle est la soeur de Pic d’Orhy (Turgeon), lauréat de ses deux premières courses à Auteuil, dont le Prix Go Ahead (L) et également vainqueur du Prix des Platanes (L), mais aussi deuxième des Prix Cambacérès (Gr.1), Georges de Talhouët-Roy (Gr.2) et Aguado (Gr.3). Exporté depuis en Angleterre, Pic d’Orhy a remporté cet hiver le Betfair Hurdle (Gr.3) à Newbury. Mère de Sainte Candy, Rose Candy a donné un autre black type avec Éclair Gris (Fairly Ransom), gagnant à 3ans du Prix Champaubert (Haies) à Auteuil et deuxième du Prix Antoine de Palaminy (L), mais aussi quatrième des Prix Fleuret et Duc d’Anjou (Grs.3). Sainte Candy est la cousine d’Irish Saint (Saint des Saints), vainqueur du Prix Finot (L) avant d’être exporté en Angleterre, où il a triomphé à trois reprises au niveau Gr.2, sur les claies et les fences. Irish Saint a aussi conclu deuxième du Scilly Isles Novices’ Chase, et troisième du Mildmay Novices’ Chase, du Henry VIII Novices’ Chase et de l’Anniversary 4-Y-O Juvenile Hurdle (Grs.1). En remontant un peu le pedigree, on trouve le nom de Bonbon Rose (Mansonnien), lauréat du Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1). Sainte Candy a donc de qui tenir et le meilleur est certainement à venir pour elle, comme pour son père !

Pour revoir la course < cliquez ici >

sainte candy JSE 14032020